Se connecter

Mot de passe perdu ?

Entrez votre adresse email pour réinitialiser votre mot de passe.

Votre demande a bien été prise en compte.
Vous allez bientôt recevoir un email pour réinitialiser votre mot de passe.

UN ŒIL SUR LA SAT' #11 : la banque toujours en quête de proximité avec ses clients

02/06/2016

En dépit de leurs efforts, les établissements bancaires peinent toujours à redorer leur blason et à retrouver la confiance de leurs clients : en effet, seul 1 sur 4 se déclare très satisfait de leur banque et serait prêt à la recommander.

Le secteur affiche ainsi un NPS négatif à -8 contre +9 pour l’ensemble des secteurs. Des scores à nuancer toutefois entre les enseignes traditionnelles et les banques en ligne : jugées plus « innovantes et différentes » (NPS de -11 pour les banques traditionnelles vs + 33 pour les banques en ligne). Ces dernières continuent de tirer leur épingle du jeu en satisfaisant davantage leurs clients (37% de très satisfaits vs 25% pour les banques traditionnelles)… grâce à un modèle en phase avec les nouvelles attentes d’un consommateur plus mobile et plus digital.

Alors, comment restaurer la satisfaction des clients et retrouver le chemin de la croissance ?

DÉFI N°1 : Poursuivre la transformation digitale

Pour créer une plus grande proximité avec leurs clients, les banques doivent être présentes sur les canaux auxquels ils consacrent du temps : internet et mobile. Banque en ligne, services de paiement mobiles, présence sur les réseaux sociaux sont ainsi autant de moyens de servir le client autrement, et surtout, comme il l’attend : une banque simplifiée et accessible à tout moment.

DÉFI N°2 : Repenser le modèle de l’agence bancaire

Même si leur fréquentation diminue, les agences bancaires demeurent un pilier essentiel de la relation client. En effet, 67% des clients continuent de fréquenter leur agence bancaire, 38% utilisent d’ailleurs l’agence comme point de contact principal. Un modèle qu’il est cependant nécessaire de faire évoluer pour des raisons à la fois économiques (coût élevé) et commerciales. Plusieurs enseignes ont ainsi déjà entamé ce tournant, par exemple :

  • en redimensionnant leurs agences pour des agences « à taille humaine » (sur le modèle du Crédit Agricole Touraine avec l’ouverture d’une agence de 56m² à Tours);
  • en spécialisant leurs agences en fonction du segment de clientèle ou d’un secteur d’activité (à l’image du LCL qui propose des agences dédiées aux étudiants ou de BNP Paribas qui a ouvert la Maison de la viticulture à Châteauneuf du Pape);
  • en faisant entrer le numérique dans les agences, pour répondre non seulement aux nouveaux usages des clients mais aussi repenser la relation commerciale. Par exemple, en équipant les conseillers de tablettes (pour passer d’une relation « face-à-face » à une relation « côte-à-côte » avec le client) ou en offrant aux clients des outils de vidéoconférence en ligne pour leur permettre d’accéder à une expertise spécifique qui ne serait pas présente en agence.

DÉFI N°3 : Jouer la carte de l’omnicanalité pour une expérience client fluide et intégrée

Il ne s’agit plus uniquement d’être présent sur différents canaux, mais bien de renforcer les interactions entre ces canaux pour créer une plus grande intimité avec le client. Agence, site internet, applications mobiles, call center, réseau social : le consommateur avec son historique, ses produits et ses réclamations doit être reconnu sur tous les points de contact avec la banque pour lui délivrer un service toujours plus personnalisé. Pour aller plus loin ► Feedback Clients : 7 enseignements pour mieux les gérer

DEFI N°4 : Défendre leur activité face au phénomène de désintermédiation

Ces dernières années ont ainsi vu apparaître une nouvelle concurrence dans le domaine des moyens de paiement (comme Google Wallet) ou du financement participatif (CrowdFunding) notamment. De nouveaux entrants dont le poids reste encore marginal, mais qui font de l’œil aux clients les plus frustrés à l’égard du modèle bancaire classique. 

Un ensemble de défis qui doivent bien entendu aller de pair avec la diffusion d’une véritable culture de l’expérience client parmi l’ensemble des collaborateurs bancaires (qu’ils soient en contact direct avec la clientèle ou non) car il ne s’agit désormais plus de « piloter des process », mais bien DES parcours clients.

Un Œil sur la Sat’ est le fruit de la collaboration d’Ipsos avec Trusteam Finance, fond d’investissement dont la particularité est de lier satisfaction clients et performances financières. Cette publication propose un panorama de la satisfaction des clients sur 12 secteurs d’activité (Automobile, Energie, Grande distribution, Distribution spécialisée (sport, bricolage / ameublement, habillement / cosmétique, loisir), E-commerce, Luxe, Tourisme, Opérateur de téléphonie, Banque, Assurance, High Tech – petit électroménager, Secteur Public) dans 5 pays (France, UK, Allemagne, Espagne et Italie) et une analyse tant du point de vue Études que Finance.1000 personnes par secteur et par pays sont interrogées online.

À propos de Trusteam Finance
Créée en 2000, Trusteam Finance est une société de gestion indépendante française spécialisée dans la gestion d’actifs et la gestion de portefeuilles. Elle gère aujourd’hui près de 850 millions d’euros d’actifs pour une clientèle de particuliers et d’institutionnels. Trusteam Finance développe depuis plus de 5 ans un process d’investissement unique et robuste destiné à identifier les leaders de la Satisfaction Client. Ce process ROC (Return on Customer) est né du constat que seuls, les éléments financiers ne valorisaient pas l’actif le plus important de l’entreprise, son actif client.

Trusteam Finance