Se connecter

Mot de passe perdu ?

Entrez votre adresse email pour réinitialiser votre mot de passe.

Votre demande a bien été prise en compte.
Vous allez bientôt recevoir un email pour réinitialiser votre mot de passe.

Centenaire : une longévité qui en fait rêver plus d'un !

29/06/2017

A l’occasion de la journée des centenaires réalisée par Korian pour fêter tous les centenaires accueillis dans les établissements du groupe, Ipsos a interrogé à sa demande plus de 2000 Français sur leur perception du grand âge.

Le nombre de centenaires est en très forte augmentation, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie : au 1er janvier 2016, 21 000 personnes âgées de 100 ans et plus vivaient en France, soit presque vingt fois plus qu’en 1970. Si les tendances actuelles se prolongent selon l’INSEE, en 2070 la France pourraient même compter 270 000 centenaires, soit treize fois plus qu’aujourd’hui.[1]

Les Français estiment-ils probable d’atteindre eux-mêmes l’âge de 100 ans ? Cette perspective les attirent-elle ? Comment perçoivent-ils cet accroissement du nombre de personnes très âgées ? Avant tout comme une richesse ou comme un défi ? Et pensent-ils que la société française est capable de répondre aux enjeux de leur prise en charge ?

On retiendra de cette enquête que :

26% des Français estiment qu’il y a une probabilité importante qu’ils vivent jusqu’à 100 ans, et même 44% des 18-24 ans. Reflétant les différences d’espérance de vie selon la profession, les cadres supérieurs sont plus nombreux à penser qu’il est probable qu’ils atteignent cet âge (30%, contre seulement 24% des employés et des ouvriers).

71% des Français aimeraient pouvoir vivre jusqu’à 100 ans, à la condition d’être en plutôt bonne santé (et même 83% des 18-24 ans).

62% estiment qu’il sera effectivement possible de vivre en bonne santé jusqu’à l’âge de 100 ans dans les années à venir, les Français âgés de 70 ans et plus étant les plus optimistes en la matière (76%).

58% des Français considèrent qu’avant d’être un défi, le fait d’avoir de nombreuses personnes d’un grand âge est pour la société française surtout une richesse, car ce sont des personnes qui sont la mémoire vivante de notre histoire récente et ont encore beaucoup de choses à nous transmettre. C’est une opinion particulièrement partagée par les plus jeunes (62% des 18-24 ans), mais aussi les plus âgés (63% des 70 ans et plus).

87% des Français sont convaincus qu’avoir accès aux témoignages et à l’expérience des plus anciens est quelque chose d’indispensable si l’on veut mieux comprendre notre monde actuel. C’est même le cas de 92% des 18-24 ans.

78% des Français aimeraient d’ailleurs pouvoir discuter avec une personne centenaire pour qu’elle leur raconte certaines périodes de sa vie. C’est même le souhait de 87% des 18-24 ans.
Les sujets que les Français (et en particulier les jeunes) aimeraient évoquer avec ce ou cette centenaire sont multiples : avant tout les grandes périodes de l’histoire qu’elle a vécue (84% ; et même 88% des 18-24 ans), la façon dont a évolué la société française au cours de sa vie (83% ; 90% des 18-24 ans), sa perception de l’époque actuelle (81% ; 91% des 18-24 ans) mais aussi ses secrets pour rester en bonne forme jusqu’à maintenant (72% ; 80% des 18-24 ans).

Pour 42% des Français tout de même, avant d’être une richesse, cet accroissement du nombre de personnes âgées est néanmoins un défi pour la société française, compte tenu du fait qu’il faudra gérer leur vieillesse et leur dépendance, et notamment le coût qu’elles représentent.

Or les Français sont partagés quant aux capacités de la société française de répondre dans les 5 prochaines années aux enjeux de l’accroissement de l’espérance de vie :

  • 53% des Français seulement pensent que la société française sera capable de prendre en charge de manière satisfaisante leurs problèmes de santé ;
  • 47% qu’elle sera capable de prendre en charge de leur dépendance
  • 47% qu’elle aura la capacité de s’occuper d’eux avec bienveillance
  • 42% en ce qui concerne leur capacité à lutter contre leur solitude

Les plus jeunes font preuve d’un peu plus d’optimisme quant aux capacités de la société française à gérer ces enjeux : ils sont une majorité à penser qu’elle saura répondre à ce défi et qu’elle aura notamment la capacité de s’occuper d’eux avec bienveillance (57%).

82% des Français sont favorables à la mise en place d’une journée nationale des centenaires pendant laquelle des échanges seraient organisés entre les plus jeunes et les centenaires. Les plus jeunes, particulièrement intéressés par la perspective de pouvoir discuter avec un centenaire, y sont encore plus ouverts : 94% des 18-24 ans sont favorables à l’instauration d’une telle journée.

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/2496218

Fiche technique :
Enquête réalisée par internet du 2 au 4 juin 2017 auprès d’un échantillon de 2103 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables de sexe, d’âge, de profession, de région et de catégorie d’agglomération.